En chargement

Ecrire pour rechercher

Partager

Les élèves bloquent souvent sur l’étape de rédaction de leur rapport de stage de 3ème, cherchant la meilleure façon de le rédiger. Certes, une rédaction remarquable qui attire l’intérêt des jurys, c’est le rêve de tout élève qui se respecte. Mais comment faire pour écrire un rapport de stage qui sorte du lot ? La suite de cet article te montrera quelques astuces toutes simples.

Soigne ta présentation

Avant d’entrer dans le vif du sujet, plusieurs points doivent figurer sur la couverture de ton rapport. La page de couverture est la première chose que les évaluateurs voient : c’est pourquoi il est important de bien soigner sa présentation. Choisis une police de caractère simple mais bien visible pour qu’on puisse trouver les informations facilement et rapidement : ton nom et ton prénom, ta classe, le thème de ton stage, ses dates et sa durée suivis du nom de l’entreprise où tu l’as effectué. Doivent aussi apparaître sur cette première page le nom de ton établissement scolaire et celui de ton maître de stage avec le poste qu’il occupe.

Si ton collège a imposé une présentation particulière, surtout respecte-la. Si non, tu peux choisir d’intégrer une photo de l’entreprise en fond, à condition qu’elle ne cache pas les informations obligatoires citées plus haut. Ta première page doit être jolie mais sobre.

Soigne ton contenu

Ensuite, le soin que tu vas apporter à ton contenu va passer par plusieurs biais : un plan réfléchi, un contenu structuré et fourni, des illustrations bien choisies.  

Un plan réfléchi 

Tu trouveras des conseils précis sur la rédaction des parties de ton rapport de stage dans l’article « 5 conseils pour bien structurer ton rapport de stage ». Quant à ton plan, veille à ce qu’il soit logique et que les titres se suivent. Si tu le souhaites, tu peux choisir de mettre des titres à ton introduction et à ta conclusion. Par exemple : « Ma première entrée dans une pépinière » en intro et « Ce que la pépinière m’a appris  » en conclusion. 

Assure-toi également d’avoir bien identifié une problématique, de l’avoir énoncée et que ton plan permet d’y répondre.

Un contenu structuré et fourni

Comme dit dans l’article cité plus haut, il est important d’avoir un plan rapport de stage ou plan de suivi. Grâce à lui, tu ne te perdras pas dans ta rédaction et ton correcteur ne se perdra pas non plus dans sa lecture. Pour cela, n’hésite pas à intégrer des sous parties dans ton développement : cela facilitera la lecture du rapport. N’oublie pas de soigner les titres bien sûr.

Inclus dans ton développement un point personnel. Tu peux par exemple choisir d’établir la fiche métier d’une personne dont le rôle et l’activité t’ont particulièrement intéressé. Parle de son travail, de ses tâches, de ses responsabilités. Qui organise son travail au quotidien ? Dans quelle condition travaille-t-elle ? Quels sont les contraintes et les risques liés à son métier ? Quelles sont les aptitudes requises pour son poste ? Et explique ce qui t’a personnellement interpellé. 

Ce peut être aussi un service de l’entreprise ou une activité.

Des illustrations bien choisies

Un rapport de stage qui sort du lot va maintenir l’attention de son lecteur. Ça veut dire que ce dernier ne doit pas s’ennuyer pendant sa lecture. Et pour éviter l’ennui, rien de mieux que la variété ! 

À cet effet, tu peux alterner ton texte avec des schémas, des photos ou des images : fournis par l’entreprise ou que tu as fait toi-même durant ton stage d’observation. Attention : ces derniers doivent servir à illustrer ce que tu développes dans ton rapport. Donc choisis tes illustrations de manière à ce qu’elles soient pertinentes. Tu peux les utiliser :

– soit pour expliquer ou prouver ce que tu dis. Ce peut être une photo si tu parles par exemple d’une activité spéciale que tu as accomplie durant ton stage ;

– soit pour illustrer un paragraphe ou une partie de ton rapport. Par exemple, tu peux intégrer l’organigramme de l’entreprise dans la partie où tu présentes ses différents services.

Attention de ne pas en mettre trop pour ne pas charger ton dossier : une illustration toutes les 2 ou 3 pages est suffisante.

Soigne ta rédaction 

Dernier point important auquel faire attention, c’est la qualité de ta rédaction.

* Évite à tout prix de faire des fautes d’orthographe ou de grammaire.

* Respecte les polices et les différentes techniques de rédaction. 

* Veille à ce que tes tournures de phrases soient correctes et utilise autant que possible un langage soutenu et professionnel.

Pour t’aider, il existe plusieurs outils et sites internet où tu peux passer ton rapport pour une correction et vérifier le plagiat : par exemple Wordcounter ou Scribens. En effet, il est interdit de faire du « copie-coller » dans ton rapport de stage. 

Une fois rédigé, fais appel à une tierce personne pour relire ton rapport et te donner son avis. Tu peux demander à ton maître de stage, à un autre professionnel ou à un parent. Faire relire ton rapport par une personne ayant un regard extérieur permet de mettre en avant d’éventuelles erreurs que tu n’aurais pas décelées. De plus, elle peut partager son avis sur le contenu. Tu pourras ainsi voir ce qu’il faut modifier ou améliorer.

Tags:

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *